APÉROS D'AUTEURS
EDMOND VULLIOUD
AJAR
PASCAL NORDMANN
FRANCINE WOHNLICH
INFO
COLPORTEURS
VOYAGE DES PUBLICS
AUTRES ÉVÉNEMENTS
HOMMAGE À MICHEL VIALA
RÉCITAL DE PIANO
HOMMAGE À R.VACHOUX
CONCERT ALINE CHAPPUIS
TERRITOIRES EN ÉCRITURES
LE PROJET
TATIANA FROLOVA, JE SUIS
JEUNES REPORTERS
WEEK-END À LYON
SURTITRAGE
MÉDIATION ÉCOLES & UNIVERSITÉS
VISITE GUIDÉE DU THÉÂTRE
SOIRÉES FESTIVES


EDMOND VULLIOUD

Samedi 12 avril 2014 à 11h au Poche


LES AMOURS ÉTRANGES

 

Un texte écrit et lu par Edmond Vullioud

 

 

Lecture suivie d’une dégustation de vins fins

 

entrée (dégustation comprise) : CHF 10.- / abonnés CHF 5.-

 

Flyer

HOMMAGE À MICHEL VIALA

Le 22 août 2013, le plus légendaire des écrivains genevois nous quittait, à l'âge de quatre-vingt ans.
L'homme nous manque, il nous reste son œuvre. Des poèmes, des romans et pas moins d'une cinquantaine de pièces pour le théâtre, jouées sur toutes les scènes romandes et à l'étranger.
Ses amis comédiens et ses proches vous convient au Poche samedi 1er mars à 11h pour lui rendre hommage à travers des lectures, des projections, des témoignages…

Entrée: libre, réservation conseillée

 

Flyer

AJAR

Samedi 22 février 2014 à 11h au Poche


LE MONDE AUTOUR

 

Textes écrits par l’AJAR (association des jeunes auteurs romands)

 

interprétés par Alain Guerry, Nicolas Lambert, Julie Mayoraz, Bruno
Pellegrino, Matthieu Ruf, Daniel Vuataz, Fanny Wobmann, Vincent Yersin

 

musique Steve Buchanan

 

mise en lecture Heike Fiedler

 

Lecture suivie d’une dégustation de vins fins

 

entrée (dégustation comprise) : CHF 10.- / abonnés CHF 5.-

 

Flyer

PASCAL NORDMANN

Mardi 18 février 2014 à 19h au Poche


LES GUETTEURS

 

Un texte écrit par Pascal Nordmann

 

lecture de Jean-Quentin Châtelain
en duo avec le compositeur et pianiste Michel Wintsch

conception Jean-Michel Meyer

 

Lecture suivie d’une dégustation de vins fins

 

entrée (dégustation comprise) : CHF 10.- / abonnés CHF 5.-

 

Flyer

RÉCITAL DE PIANO

Vendredi 24 janvier à 20h au Poche

 

Le pianiste Nicolas Le Roy interprétera notamment quelques morceaux du compositeur Joaquín Nin-Culmell, frère d’Anaïs, et de Olivier Messiaen, Frédéric Chopin, Isaac Albéniz.

 

Entrée: 20.- / Abonnés: 10.-

FRANCINE WOHNLICH

Samedi 18 janvier 2014 à 11h au Poche


LARSEN

 

Un texte écrit et lu par Francine Wohnlich

 

interprété en langue des signes
pour les personnes sourdes et malentendantes

 

Lecture suivie d’une dégustation de vins fins

 

entrée (dégustation comprise) : CHF 10.- / abonnés CHF 5.-


FLYER

HOMMAGE À R.VACHOUX

Lundi 9 décembre à 19h à la Comédie de Genève

 

Lectures, musique, films et témoignages: ses amis, ses proches et ses élèves saluent ce grand artiste.

 

- entrée libre -

 

Flyer

LE PROJET

 

TERRITOIRES EN ÉCRITURES - Projet européen 2013-2015

 

Explorer et faire decouvrir les ecritures contemporaines

 

Le Théâtre de Poche  et Les Célestins, Théâtre de Lyon partagent la volonté commune d’explorer et de faire découvrir les écritures contemporaines en favorisant l’émergence de nouveaux textes ou en programmant des pièces d’auteurs vivants. C’est donc naturellement qu’ils s’associent pour créer un parcours intitulé « Territoires en écritures » et vous invitent à participer jusqu’en 2015 à différents rendez-vous transfrontaliers mettant à l’honneur ces auteurs français, suisses ou d’ailleurs, leurs œuvres et leur travail sur notre territoire.

Ainsi, sur la saison 2013/2014, deux résidences d’auteurs seront programmées. La première, dès l’automne 2013, sera l’occasion d’accueillir pendant plusieurs semaines en Suisse et en France  l’artiste russe Tatiana Frolova.

La seconde invitation sera faite à un auteur suisse au printemps 2014.

Débats, ateliers d’écriture et de jeu théâtral, collecte de témoignages et autres actions seront proposés et donneront lieu à des moments de rencontre, de création et de réflexion largement partagés avec les habitants.
L’occasion d’aborder des thématiques et préoccupations partagées telles que la diversité culturelle, l’égalité Hommes-femmes, la mémoire et l’histoire, la démocratie… 
D’autres événements rassembleurs (week-ends culturels et touristiques en France et en Suisse, spectacles croisés, colloques…) ponctueront le projet et nous permettront d’explorer, sonder, mettre en commun ou tout simplement éveiller notre goût pour les écritures théâtrales d’aujourd’hui !

 

Nous vous convions, des deux côtés de la frontière, à ces nombreux rendez-vous !

 

Clip de présentation du projet "Territoires en écritures"



 

Le projet "Territoires en écritures" est soutenu par Interreg France-Suisse, la Ville de Genève, Département de la culture et du sport; et la République et canton de Genève.

 

 

TATIANA FROLOVA, JE SUIS

Parallèlement à la création du spectacle Je suis, Tatiana Frolova a mené un projet d’écriture participative avec des habitants lyonnais et genevois. Ainsi, au travers d’entretiens filmés et d’ateliers de pratique, 20 personnes âgées et 20 jeunes ont échangé sur des questions de mémoire et d’identité. Tatiana Frolova nous restitue ces témoignages sous la forme d'un film-documentaire intitulé Là où je suis, en libre projection au Poche.

 

Pour connaître les horaires de projection, suivez la flèche ==>.

 

Pour en savoir plus sur le spectacle Je suis, suivez la flèche ==>

JEUNES REPORTERS

 

À la suite d’une résidence de deux semaines à Genève, Tatiana Frolova a récolté des témoignages d’une dizaine de personnes âgées et de jeunes sur les questions de mémoire et d’identité, constituant un film documentaire,

Là où je suis, fruit de binômes intergénérationnels.



Récit de trois jeunes qui l’ont suivie dans le cadre du projet « Jeunes Reporters », qui s’inscrit dans le programme « Territoires en écritures ».

 

Textes

Katia Akselrod

Léa Déchamboux

Marie Beer

  

 

 

« Territoires en écritures » est un projet transfrontalier qui réunit Le Poche Genève au Théâtre des Célestins de Lyon dans le but d’explorer et de faire découvrir les écritures contemporaines. Il est soutenu par Interreg France-Suisse, la Ville de Genève, Département de la culture et du sport; et la République et canton de Genève.

 

 

 

À SUIVRE...

 

Tatiana Frolova c'est l'enthousiasme, l'enthousiasme perpétuel. C'est aussi une quête, la quête d'une identité, d'une mémoire passée. Faut-il oublier? Tout oublier; le passé, les bons, les mauvais moments. Ou au contraire se souvenir pour ne plus faire les mêmes erreurs? Se souvenir de ce qui fait l'essence de l'être humain. La mémoire. La liberté. La famille.

Enthousiasme et questionnement tels sont les deux mots qui collent à la peau de Tatiana et Dmitry et par extension à leur projet "Je suis".

 

C’est surtout autour de la rencontre que se situe le cœur du procédé.  L’œil de Tatiana, de Dmitry et celui de la caméra englobent ces rencontres: des personnalités, des mots, des yeux et des mains qui se croisent et se décroisent.

 

Des personnes entières, des belles personnes, des personnes pleines de vie, qui pourraient, peut-être, avoir peur de la mort mais surtout pas de la vie: c'est à eux que l’on s’intéresse, à leur sujet que l’on s’interroge, leurs propos que l’on décortique. C'est leur vie que l’on admire. C'est à l'évocation de leurs souvenirs que nos yeux se mouillent.

 

Il s’agit également de confrontation, entre l'ancienne et la nouvelle génération. Confrontation et cohabitation s’entremêlent. Il faut se comprendre, s'accepter et ce n'est pas toujours facile, pas toujours donné. La sensibilité des uns s'arrête où commencent celles des autres. Parfois elles s'acceptent, parfois, elles se déchirent.

 

La barrière de la langue pose-t-elle un problème supplémentaire? Du russe au français, du français au russe par une intermédiaire. Un filtre de plus? Quelle part de perte? Quelle part d’incompréhension? Qui doit regarder dans les yeux de qui? Les yeux s’égarent, ne savent plus tout à fait ce qu’il faut faire. Tatiana les rattrape. L’art n’est pas de savoir poser les questions, il réside dans le fait de comprendre les réponses en regardant justement dans ces yeux là, peut importe la langue.

 

L’art a sa propre langue et le théâtre en est un dialecte. Ici le documentaire se dévoile théâtralement. Des moments de vie passés par le trou de cette serrure. Qui suis-je et par là même qui es-tu? Et comment le transmettre sur scène? J'ai hâte de l’apprendre en novembre.

 

 

Katia Akselrod

 

 

TATIANA FROLOVA :

L'AVENTURE HUMAINE ENTRE RIRES ET LARMES

 

Générations, langues, frontières : les obstacles à la démarche de Tania et Dima, suivie par deux théâtres partenaires, étaient le moteur de leur projet artistique et humain.

 

Le projet de Tatiana Frolova et de Dmitry Bocharov, venus de Russie, promettait de multiplier les rencontres. À commencer par celle de l'équipe des jeunes reporters lyonnais et genevois (issus du Théâtre des Célestins et du Théâtre de Poche). Tous ont assisté à la projection en avant-première, à Lyon, d'un film documentaire basé sur des entretiens avec des représentants de deux générations. Les fragments d'interviews étaient présentés en miroir. Chaque jeune était questionné sur l'importance de la mémoire collective, et sur son ressenti par rapport à celle de son binôme, dont il était informé par bribes. La projection était l'occasion de réunir tous les protagonistes. Des moments intenses remplis de surprises, de silences, et de confrontations à des réalités parfois dérangeantes.

 

L'expérience a été renouvelée à Genève. Pénétrer dans le monde temporel incompressible des retraités, se confronter au refus d'apparaître à l'écran, à l'inquiétude suscitée par la démarche. Accueillir la paix inscrite dans les rides, et conjuguer à cela des rendez-vous furtifs avec des jeunes désabusés.

Guidés par l'interprète Katia Akselrod, les deux artistes russes ont arpenté la ville au gré de leurs échanges avec les personnes âgées, qui indiquaient chacune un lieu particulier où interroger leur binôme.

 

« Je n'ai rien d'intéressant à dire », annonce une femme âgée qui découvre elle-même au fil de sa propre histoire combien elle est précieuse. Et qui s'interrompt brusquement quand elle se rappelle que les yeux passionnés dans lesquels se sont plongés les siens ne comprennent pas sa langue.

Car le défi relevé est d'autant plus audacieux si l'on considère la réalité linguistique du projet. Autant de barrières et de peurs auxquelles Tania et Dima, armés de caméras, ont voulu s'attaquer. Pour faire jaillir la rencontre et la confiance. Pour construire un avenir au monde sur les fondations édifiantes et inamovibles du passé.

 

 

Marie Beer

 

 

« JE SUIS… libre de penser, de lire, d’écrire et de dire la vérité ». 

François Courvoisier, l’un des aînés interviewés.

 

La démarche de Tatiana Frolova, qui consiste à mettre en relation une personne âgée avec une plus jeune, est très forte. Lors de la rencontre à Lyon, le moment qui m’a le plus marquée a été le partage entre ces deux générations, à l’occasion de la projection des entretiens réalisés par Tatiana et Dima, réunissant une dizaine de personnes âgées face à une dizaine de jeunes de moins de vingt-cinq ans. Quand les « binômes », la personne âgée et la plus jeune, sont invités à partager leurs impressions « en direct », certains se prennent les mains, les observent, ne veulent plus s’arrêter de parler, tandis que d’autres se regardent, cherchent les mots, qui peinent à venir puis coulent à flot. Je suis sortie bouleversée, les yeux remplis de larmes que j’essayais de retenir en silence…

 

À Genève, lorsque je regarde la nouvelle vidéo d’entretiens de Tatiana et Dima, je ne peux m’empêcher d’être émue à nouveau. Je souris en écoutant et en regardant ces personnes qui racontent leur passé, parlent de sujets qui leur tiennent à cœur, essayent de se souvenir de certains instants marquants de leur vie, ce qui semble étrangement aisé pour eux. D’autres préfèrent ne pas évoquer certains événements, qui « rouvrent une plaie » en eux, ce que Tatiana respecte et comprend parfaitement.

On voit en Tatiana un amour extrême pour ces personnes, dont elle connaît à présent des fragments d’histoire. Elle les remercie sans cesse d’avoir participé à cette aventure et des larmes semblent apparaître au bord de ses yeux lorsqu’elle en parle. Après avoir regardé la vidéo, chacun souhaite prendre la parole pour partager ses impressions. Commencent alors des discussions entre les « binômes », puis tous ensemble. Soudain, un moment de silence complet, chacun se regarde, puis les discussions reprennent, c’est saisissant…

On se rend compte également à quel point les jeunes générations ont à apprendre des générations plus anciennes. Ils ont tous plus de septante ans et ont vécu une vie remplie de rebondissements. En tant que jeune génération, je ne peux m’empêcher d’écouter toutes ces personnes, une boule dans la gorge, touchée par la profondeur de leurs propos.

On s’aperçoit, à travers leurs réponses, que les jeunes ont une certaine peur de l’avenir, tandis que les plus âgés sont sereins. Ils ont vécu leur vie, ont connu des choses pas toujours très gaies, mais malgré tous ces obstacles, ils sont toujours là et profitent de la vie, certains se battant pour des causes qu’ils défendent et d’autres trouvant des loisirs qui leur apportent de la joie.

 

 

Léa Déchamboux

 

 

 

WEEK-END À LYON

Afin de valoriser leurs territoires respectifs, le Théâtre des Célestins de Lyon et Le Poche Genève proposent des week-ends « découverte » de leur ville et plus largement du territoire transfrontalier.

 

WEEK-END CULTUREL & TOURISTIQUE À LYON

Samedi 18 & dimanche 19 janvier 2014

 

 

Le public du Poche se déplace à Lyon pour découvrir les richesses artistiques et culinaires de la ville et pour assister au spectacle Mort d'un commis voyageur au Théâtre des Célestins de Lyon

 

"MORT D'UN COMMIS VOYAGEUR"

d'Arthur Miller, mis en scène par Claudia Stavisky

 

"Entre onirisme et réalisme cru, Claudia Stavisky rend justice à un texte considéré comme un monument. Elle est épaulée par une équipe de comédiens au sommet de leur art, emmenés par un François Marthouret littéralement possédé par son rôle."

Caïn Marchenoir, Lyon capitale

 

Prix week-end (bus + hôtel + repas + spectacle) : CHF 60.-

 

Pour plus de détails: voir Flyer

-----------------------------------------

 

Comme préambule au week-end à Lyon, le Poche vous propose:

 

ENTRETIEN AVEC CLAUDIA STAVISKY

 

Samedi 7 décembre 2013 à 11h au Théâtre de Poche

 

Claudia Stavisky, directrice du Théâtre des Célestins à Lyon et metteure en scène sera l’invitée de Françoise Courvoisier sur le plateau du Poche, afin de s’entretenir sur son spectacle : Mort d’un commis voyageur.

 

- entrée libre -

 

Cet entretien sera suivi d’une dégustation de vins fins.

 

 


 

 

CONCERT ALINE CHAPPUIS

Aline Chappuis chante les titres de son album

 Un fil d’audace

 

Samedi 19 octobre 2013 à 21h

 

 

Aline Chappuis: voix, ukulélé, likembé

Stéphane Borgeaud: guitare

Igor Schimek: guitare

Aude Follonier: piano

 

Flyer


Délicat, résolu, aussi ancré que frissonnant, « Un fil d’audace » est, sous ses airs timides, une affirmation touchante d’honnêteté.

Jean-François Albelda, Le Nouvelliste

 

À chaque détour de rime cette femme-là nous livre un peu d’elle-même, de ses doutes, de ses peurs, mais également de ses besoins, ses envies, ses espoirs. Première livraison de cette auteure-compositrice-interprète valaisanne, « Un fil d’audace » nous révèle une artiste complète.

Roger Jaunin, Vigousse

 

Prix : 15.- Abonnés : 10.-

 

INFO

Le Poche, c'est aussi quelques rendez-vous privilégiés en dehors des spectacles, histoire de déguster les mots de façon conviviale. Les lectures ou rencontres sont suivies d'une dégustation de vins fins proposés par Dominique Coumaros, Flaveurs de vins.

 

Les apéros d'auteurs se déroulent le samedi matin à 11 heures.

 

Les dates et les auteur(e)s seront choisis ultérieurement.

 

Entrée (dégustation comprise): CHF 10.- / abonnés CHF 5.- 

VOYAGE DES PUBLICS

Cet automne, l’équipe des Colporteurs vous propose quatre spectacles d’exception dans quatre lieux différents, l’occasion de faire à nouveau voyager le public, avec pauses gourmandes et découvertes en prime. Rappelons que l’appellation « Colporteurs » désigne quatre hauts lieux culturels de l’arc lémanique : Château-Rouge Annemasse, L’Arsenic Lausanne, La Maison des Arts Thonon-Évian et Le Poche Genève ; scènes respectivement dirigées par Frédéric Tovany, Sandrine Kuster, Thierry Macia et Françoise Courvoisier. En effet, depuis une quinzaine d’années, chaque nouvelle saison donne l’occasion de nouveaux projets en commun, avec pour mission principale l’incitation à la découverte transfrontalière !

 

Mercredi 2 octobre 2013, à l'Arsenic Lausanne, 20h00

UNE RACLETTE

mise en scène Jean-Christiphe Meurisse par Les Chiens de Navarre

 

Mardi 8 octobre 2013, à Château Rouge Annemasse, 20h30

DIALOGUE WITH ROTHKO

chorégraphie, interprétation & textes de Carolyn Carlson

 

Vendredi 29 novembre 2013, à la Maison des Arts Thonon-Evian
(spectacle sous chapiteau Place de Crête)

MORSURE

écriture & mise en scène Marie Mollien par la Compagnie Rasposo

 

 

Horaires des départ de bus sur le flyer ci-joint.


Tarif pour une sortie : CHF 30.-

Bus + collation + spectacle compris

SURTITRAGE POUR SOURDS OU MALENTENDANTS
 

Durant la saison, les spectacles Je suis et Irrésistible seront surtitrés à l'intention des spectateurs sourds ou malentendants, en collaboration avec le Département de la culture de la Ville de Genève et Swiss TXT.

MÉDIATION ÉCOLES & UNIVERSITÉS
 

Le Poche souhaite vivement faire découvrir les nouvelles écritures du théâtre contemporain et se met à disposition des enseignants pour faciliter l'accès au Poche à leurs élèves ou à leurs étudiants. Vous avez la possibilité:

 

> de recevoir le dossier pédagogique des spectacles par courrier ou par mail

> d'assister à une répétition ou à une générale publique

> de rencontrer le metteur en scène ou d'autres artistes, au théâtre ou dans vos classes, avant ou après le visionnement du spectacle.

 

 

 

Renseignements et inscriptions auprès de Barbara Mégroz barbara.megroz(at)lepoche.ch ou au 022.310.42.21

VISITE GUIDÉE DU THÉÂTRE
 

De nombreux groupes de personnes visitent la Vieille-Ville de genève. Envie d'y ajouter la visite de notre théâtre fondé en 1948? Notre équipe se fera un plaisir de vous accueillir.

SOIRÉES FESTIVES
 

Pour un anniversaire, une fête de fin d'année ou une sortie de bureau: nous vous proposons pour seulement CHF 50.- par personne le spectacle, un repas au bar du théâtre, ainsi qu'une rencontre avec les artistes après la repérsentation. A partir de 20 personnes.

design Jean-Marc Humm, la fonderie | développement monoloco